/ / /

COMPLEMENT A LA MISE A JOUR DU 16 DECEMBRE DE L'ARTICLE

" UN TOUR A PISE, LE TEMPS D'UN DESSIN, VOUS TENTE-T-IL ? " 

         

 

 

 

Arrêtons-nous un instant sur cette étonnante inclinaison de la Tour de Pise dont je vous parlais.  Ne vous semble-t-il pas, à vous aussi, que son aspect global paraît légèrement incurvé ?

 

L'on pourrait penser qu'il s'agit là d'un effet dû à la photo prise avec un objectif grand angle, ou de tout autre effet de distorsion dû à cette prise de vue ...

 

Ce n'est nullement le cas : le meilleur moyen de vous en convaincre est de vous montrer trois autres photos prises à quelques instants d'intervalle, petit appareil numérique de poche réglé en automatique : vous y retrouverez cette apparente courbure bien perceptible, tout particulièrement sur les étages supérieurs ... 

 

 

 

 

           

tour penchée de Pise

     

Regardez la photo ci-dessus dans son intégralité (je ne vous en avais présenté que la Tour).

Comparez son inclinaison avec l'avant-plan de la cathédrale

dont les murs ne me paraissent, eux, nullement courbés ou distorsionnés !

Tour penchée de Pise et Cathédrale I

 

Prenons encore un peu de recul ...

Tour-penchee-de-Pise-et-Cathedrale-II.jpg

 

Observez, à droite - très peu visible - l'étage des cloches de la Tour !

On le croirait presque droit, ne vous semble-t-il pas ?

Tour-penchee-de-Pise-et-Cathedrale-III.jpg

 

Dans le très complet guide touristique "ART ET HISTOIRE DE PISE", l'on peut lire, à propos des corrections délibérément apportées à l'inclinaison de la Tour lors de sa constrution, ces phrases :

La reprise des travaux fut commencée en 1275, plus d’un siècle après la pose de la première pierre, sous la direction de Giovanni di Simone qui haussa l’édifice de trois étages en corrigeant l’axe du Campanile.  En 1284, les six étages à arcades étaient pratiquement terminés ce qui portait la hauteur de la construction à 48 m.  L’apport d’un procédé technique qui consista à rehausser sur le côté incliné les galeries des étages supérieurs compensa, au moins sur le plan optique, l’effet d’inclinaison.


Sur le site de l' Opera Primaziale Pizana , l'Oeuvre de la Primatiale Pisane (une institution créée pour superviser les travaux de construction des monuments de la Place de la Cathédrale ; cette dénomination commença à être employé dès la dernière décennie du XIe siècle), on peut lire cette phrase :

On aboutit à ces conclusions en observant outre la composition du terrain, les corrections faites à chacun des étages de l’édifice.


Sur le blog "dans le temps jadis" apparaît cette phrase explicite :

Une des plus ingénieuses consiste à faire des piliers plus grands au sud qu'au nord, pour redresser la construction.


Enfin, sur le site  "Archive multilingue" ,

l'on peut lire, en italien :

In uno sforzo compensare l'inclinazione, gli assistenti tecnici hanno costruito gli più alti pavimenti con un più alto laterale dell'altro. Ciò ha fatto la torretta cominciare a appoggiarsi a nell'altro senso. A causa di questa, la torretta realmente è curvata.

mots que je traduirai - sans doute imparfaitement - par :

Dans un effort pour compenser l'inclinaison, les assistants techniques ont construit les planchers plus hauts sur un côté latéral que l'autre. Ceci a eu comme conséquence que la tour commença à s'incliner dans l'autre direction. Pour cette raison, la tour est réellement courbée .


 UN  CLIC  POUR  RETOURNER  A  L'ARTICLE


 

Partager cette page

Repost 0
écrit par

statistiques visiteurs

depuis la création du blog