/ / /

Mathusalem

Tel son homonyme, le plus ancien personnage mentionné dans l’Ancien Testament, mort à 969 ans (voyez la mise à jour du 26 juin de l’article « un réveil intempestif »), ainsi se nomme, en référence à son étonnante longévité, ce superbe pin Bristlecone (Pinus Longaeva) : Mathusalem.

 

Le pin de Bristlecone Mathusalem, Californie, USA © Rick G

 Le pin Bristlecone "Mathusalem", Californie, USA © Rick Goldwasser Photography


Etonnante longévité, puisque notre vieux Mathusalem est considéré, grâce à son âge évalué par dendrochronologie (analyse des cernes de croissance) à 4843 ans, comme un des arbres les plus vieux de la planète (Quelques prétendants à ce titre, issus d’autres espèces, proviennent de rejets et ne sont pas des individus issus d'une germination.).

 

Il se dresse fièrement dans les White Mountains en Californie, à 3 350 mètres au-dessus du niveau de la mer.  Son aspect tortueux – que j’adore au point d’avoir envie de le dessiner un jour, qui sait ? - l’a rendu célèbre.  En apparence mort puisque dépourvu de feuilles, il continuerait cependant, selon les scientifiques, à croître lentement.  

 

Admirons d'autres pins Bristlecone ...

01 - Bristlecone Pine, White Mountains, California

 

05---Mammoth-Bristlecone-Pine-Tree---White-Mountains.jpg

 

En outre, les spécialistes répertorient un grand nombre de pins Bristlecone dans le "Great Basin National Park" (Nevada) : la majorité des 31 324 hectares de ce Parc, à la frontière de l'Utah, est une chaîne de montagnes comptant treize pics situés à plus de 3300 mètres, dont le Wheeler Peak culminant à 3970 mètres.

 

v07.gif                             GREAT BASIN NATIONAL PARK AUX USA                               MATHUSALEM

 

02---bristlecone-pine.jpg

 

Les pins Bristlecone croissent entre 2800 et 3300 mètres, dans d’arides et froides régions. Leur longévité - entre deux et trois mille ans - est extraordinaire. Curieusement, ceux qui sont exposés aux  conditions les plus dures vivent le plus longtemps, alors qu'à "basse" altitude, ils ne vivent pas plus de quatre siècles. 

Leurs membres torturés, leurs troncs pelés par l'érosion éolienne montrent les tortures auxquelles ils sont soumis : terre pauvre, oxygène raréfié, glace ou rayonnement brûlant du soleil ...  Rien ne donne envie de vivre dans leur environnement, mais les Bristlecone en ont pris leur parti et sous de telles conditions, il n'y a guère de concurrence. Leur résine est si dense qu'elle résiste au gel et les protège : on a trouvé des morceaux de bois mort vieux de 9000 ans en bon état de conservation.

 

03---Bristlecone-Pine.jpg

 

Outre leurs corps dénudés, les Bristlecone sont faciles à différencier des autres conifères grâce à leurs aiguilles disposées en goupillon et qui, pour consommer moins d'énergie, ne se renouvellent en moyenne que tous les 25 ans : là où ils vivent, survivre demande de l'astuce !

 

04---bristlecone-pine.jpg

 

Envie d'en savoir plus ? 

Voici, selon moi,  "le" site de référence en la matière ...mais c'est en anglais :

http://www.sonic.net/bristlecone/ 

 


Les éventuels commentaires, remarques ou avis peuvent être communiqués sous l'article:

Un réveil intempestif ...

 


Partager cette page

Repost 0
écrit par

statistiques visiteurs

depuis la création du blog